Lorsque j'ai commencé, en 2004, à écrire ce conte, je ne connaissais pas l'existence des blogs, et pourtant... c'est exactement le dispositif que j'imaginais... Je suis donc tout à fait en phase avec mon époque ! Reste à savoir si c'est de l'extra-lucidité (ayons une pensée pour Jo El Supremo :-)) ou... du parfait conditionnement ! Tout ça pour dire que ce que je n'ai pu faire pour la première partie, je compte bien le faire pour la deuxième... (d'autant plus que ça m'aurait évité certains cafouillages... mea culpa)

Pour les lecteurs de la première heure, dont la patience est à bout, je compte bien consacrer une partie de mes vacances de Pâques à l'édition de la première partie. Ça vient ! chi va piano va sano, disais-je hier soir à mon frérot. Je conçois que pour vous l'attrait de ce projet d'écriture a considérablement diminué du fait des délais, mais songez :

un, que je suis une tortue et que qui veut voyager loin et bla et bla,

deux, que des circonstances particulières m'ont pris beaucoup de temps et d'énergie,

et trois, que c'est déjà la première fois que j'en écris autant ! En soi, c'est une réussite, et puis c'est encourageant pour la suite, non ?

Pour les autres, ceux qui arrivent là par hasard (y en a ?) ou qui n'ont suivi que de loin de temps à autre, l'intégralité de la première partie sera bientôt disponible ici...

voili voilou !

Avec les amitiés de nos trois jeunes héros : Nou Na la Princesse Universelle, Tom Tom le Prince Ingénieux, et Agamoi la Princesse au Miroir !